Notre rencontre avec un Ladakhi…

Le vendredi 6 novembre nous avons rencontré un réalisateur nommé « Stanzin ». Il vient du Ladakh, un pays d’Asie qui appartient a l’état indien.

Nous avons regardé, au cinéma, son documentaire appelé: « Ce que nous avons peut être perdu « . Dans ce film, des enfants sont suivis et vont d’abord nous présenter leur culture et vont découvrir la culture française.

Un film à la fois émouvant et qui nous a appris que nous, les français, nous étions riches en argent mais pauvres en culture. Ce film nous a appris à quel point nous partageons moins de choses. Par exemple, la plupart des grands-parents de France vont en maison de retraite, alors qu’au Ladakh, les grands-parents restent toute leur vie avec leur famille. Les ladakhis trouvent que nous manquons de respect envers nos grands-parents. Ils trouvent aussi que les machines sont bien car elles reposent le corps. C’est là ou l’on voit la différence de mode de vie entre eux et nous.

Les enfants ladakhis apprennent l’anglais, l’hindi, le tibétain et le ladakhi.

La ville la plus importante est « Leh ». Au Ladakh, des peintures rupestres datant du Néolithique ( de -8000 à -3000) ont été découvertes. Le Ladakh est une région principalement bouddhiste.

Nous vous recommandons ce documentaire extraordinaire!

             Bravo à Stanzin  et Christiane Mordelet!

   Clément et Sofiane.